A l’heure où l’internationalisation des échanges n’est plus un souhait mais une nécessité, deux grands géants de l’internet s’associent pour déployer une fibre optique transpacifique.

Le déploiement par Orange en Mai 2016 d’une fibre optique reliant la France à Singapour avait déjà dessiné les contours de cette vision stratégique.
C’est maintenant Google et Facebook qui s’associent afin de déployer un câble sous-marin entre Hong Kong et Los Angeles.
Ce besoin croissant de connexions intercontinentales est loin d’être une première. Néanmoins, alors que les liaisons Est/Ouest concernaient davantage le Japon jusqu’alors, la volonté des différents acteurs du secteur est aujourd’hui de relier la Chine, dont les usages d’internet n’ont de cesse d’augmenter.
D’une longueur de 13 000km et d’une capacité d’environ 120Tb/s elle est destinée entre autre à désengorger le nombre croissant de connexions que génèrent Google et Facebook.
Le projet, baptisé PLCN (Pacific Light Cable Network) associe également deux autres acteurs. A savoir, Pacific Light Data Communication, spécialiste des réseaux câblés hongkongais et TE SubCom, une entreprise spécialisée cette fois dans les technologies de communication sous-marines.
Si les débits annoncés permettraient théoriquement de supporter 80 millions de vidéoconférences HD, les potentiels utilisateurs devront attendre 2018 pour que la liaison soit opérationnelle.
capture-decran-2016-10-14-a-10-50-21